Des mariés durant leur cérémonie laïque de mariage

Nos conseils pour écrire votre discours de mariage

Vous avez envie de participer à la cérémonie de mariage de vos proches ? Les mariés vous ont demandé d’intervenir lors de ce moment mais vous êtes en manque d’imagination pour écrire votre discours de mariage ? Pas de panique, nous allons vous donner toutes les pistes pour trouver l’inspiration et pour que votre intervention soit unique.

La cérémonie laïque de mariage fait souvent intervenir des personnes proches des jeunes mariés (membres de la famille, témoins, ami(e)s…) sous forme de discours personnels. Si les mariés vous demandent d’intervenir lors de leur cérémonie, vous êtes libre de refuser car il est inutile de se mettre une pression si vous n’êtes pas à l’aise pour vous exprimer en public ou si l’exercice vous effraie. Il faut que cela soit volontaire, spontané et que cela vienne du cœur de votre part.

Des mariés pendant leur cérémonie laïque de mariage.
Premier temps : la réflexion et la structuration

Écrire un discours peut demander un peu de temps (sauf si votre imagination est débordante !). La clé est de faire une déclaration personnelle et émouvante si possible. Commencez par réfléchir tranquillement à toutes les idées qui vous viennent à l’esprit et écrivez les sur un brouillon façon brainstorming. Pas de précipitation, ce rassemblement d’idées peut se faire sur plusieurs jours ou semaines. Une fois les idées rassemblées, vous pouvez commencer à les trier et définir une première trame. Vous devez contextualiser votre discours en vous demandant à quel public vous allez vous adresser (plutôt jeune ou un peu plus âgé) et la finalité de votre discours : vous souhaitez que le public soit ému aux larmes, rigole ou passe un bon moment. Vous adapterez ainsi votre rédaction en ce sens.

Le discours de mariage se compose de trois parties :

  • l’introduction : c’est le moment de vous présenter et d’expliquer le lien qui vous lie au couple (même si l’officiant(e) l’explique en introduction de votre intervention) et d’exprimer votre joie d’être au mariage.
  • le cœur de votre discours
  • la conclusion : vous pouvez terminer votre intervention en souhaitant tous vos vœux de bonheur aux jeunes mariés ou utiliser une belle citation.
Deuxième temps : le cœur de votre discours

Vous devez penser votre discours comme une histoire que vous aller raconter aux mariés et au public.  Il est intéressant de les captiver et de les faire plonger dans votre histoire en utilisant le plus d’images possibles en les décrivant précisément. Ainsi, tout le monde pourra ressentir l’émotion que vous souhaitez transmettre. Pour entrer dans votre histoire, vous pouvez utiliser des tournures d’accroches souvent utilisées par les conférenciers comme « Je vais vous raconter ce que… », « Je voudrais vous révéler quelque chose… »,  « Laissez moi vous plonger dans les années… » ou encore « Je vais vous transporter dans… ».

Votre discours peut s’articuler autour de quelques thématiques (selon le lien avec les mariés) :

  • les souvenirs et les anecdotes
  • l’enfance des mariés, les souvenirs d’école, collège, université, le travail…
  • la première rencontre avec la moitié, ce que vous avez pensé d’elle/de lui
  • ce que vous ressentez à l’idée de les voir se marier
  • ce qui vous fait rêver quand vous les voyez
  • ce que vous leur souhaitez pour l’avenir
  • comment vous les voyez dans 10, 20, 30 ans…
  • faites parler votre cœur (c’est le moment idéal pour exprimer ce que vous ressentez pour eux)
  • quelles sont les choses les plus importantes à leur dire
  • expliquez les belles choses que vous aimez chez eux
  • expliquez pourquoi ils sont complémentaires, uniques et qu’ils sont faits l’un pour l’autre.

En vous exprimant, vous devez être le plus sincère possible et votre rédaction reflètera votre état d’esprit et votre personnalité. Pour cela, vous devez écrire en langage parlé des phrases simples, compréhensibles de tous avec vos propres mots. Inutile d’utiliser des termes pompeux si vous n’êtes pas à l’aise avec certaines phrases ou certains mots que vous n’utilisez jamais au quotidien. Vous devez rendre les choses claires et votre discours doit aller à l’essentiel pour être dynamique et pour gagner du temps. D’ailleurs, le temps de votre discours doit être de 3 à 5 minutes maximum. Au-delà, l’auditoire risque de décrocher son attention.

Vous pouvez bien évidemment utiliser l’humour dans votre discours. Mais attention, il est à manier avec précaution car il ne faut pas tomber dans le one man/woman show, la caricature ou le ridicule. On évitera les blagues et les anecdotes connues seulement des mariés et de vous et qui ne sont pas comprises de tous. Aussi, certains thèmes délicats sont à éviter comme évoquer les ex petits amis ou le sujet des enfants si les nouveaux époux n’osent pas aborder le sujet. Enfin, adressez-vous aux deux époux même si vous ne connaissez que le marié ou la mariée avec quelques mots pour le conjoint.

Vous n’êtes pas à l’aise pour parler seul(e) ? Il est possible de faire une intervention à plusieurs. Pour cela, vous pouvez vous réunir avec les autres intervenants lors de « sessions de travail » pour écrire le discours de mariage où vous pourrez mutualiser les idées, les sujets à évoquer, se mettre d’accord sur les émotions à faire passer et vous répartir les textes afin qu’ils soient harmonieux.

Troisième temps : les répétitions

Une fois le texte rédigé, place aux répétitions qui vous permettront de vous sentir plus à l’aise avec votre texte et ainsi éviter les hésitations. En vous exprimant à l’oral devant un miroir par exemple, vous pourrez trouver le ton juste. Pensez à des petits moments de pause dans votre texte pour prendre votre respiration et pour ne pas aller trop vite.

N’hésitez pas à le faire relire à un proche ou à votre officiant(e) de cérémonie qui reste à votre disposition pour vous aider ou corriger votre texte, si besoin. Il est inutile de l’apprendre par cœur car le moment venu, vous risquez d’oublier tout ou partie de votre discours à cause du stress ou des émotions. L’officiant(e) peut disposer d’une copie de votre texte à lui envoyer par mail quelques jours avant le mariage. Le moment venu, si le stress vous surprend, tournez-vous uniquement vers le couple en essayant de faire abstraction du public car les mariés sont les seuls destinataires de votre message. Et tout ira bien !

Vous avez toutes les clés en main pour écrire et faire un beau discours de mariage. Cependant, si vous ne vous sentez pas capables d’écrire un texte personnel, vous pouvez vous tourner simplement vers la lecture d’un texte issu de la littérature, de la poésie ou des paroles de chanson pour exprimer aux mariés le message que vous souhaitez leur adresser.

L’officiant(e) de la cérémonie laïque reste à votre disposition pour vous aider à rédiger et répondre à vos questions. Voici enfin un lien qui vous donnera des conseils pour vous sentir à l’aise à l’oral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *